Nouveautés d'artistes d'ici - Semaine du 19 juillet 2021

VALÉRIE PASCALE 

Artiste multidisciplinaire, la chanteuse, auteure, actrice & modèle Valérie Pascale prête cette fois-ci sa voix à une composition digne du prochain 007. Make me feel alive met de l’avant la langoureuse  sensualité omniprésente dans l’œuvre de Ian Flemming. Vivant désormais l’American Dream, il n’est pas étonnant de dénoter une esthétique inspirée de la côte ouest américaine.  

En écoutant ce titre, on se retrouve immédiatement plongé au volant d’une Aston Martin dévalant Beverly Hills sur fond de musique cinématographique. L’omniprésence des cordes renforce le poids d’une atmosphère malicieuse, propice aux manigances et aux secrets. Multipliant les entrevues radios à L.A. la jeune auteure ne peut que nous réserver d’autres belles surprises. Fidèle à elle-même, Valérie Pascale n’oublie pas la ville et la région qui l’ont vu grandir. En effet, elle était de retour à Thetford Mines au mois de mars dernier, interviewée au sujet de sa carrière à la radio locale. 

C’est le troisième single de la chanteuse à paraître cette année, comme des amuse-gueules qu’elle nous sert pour nous ouvrir l’appétit en vue du plat de résistance ! 

FACEBOOK | INSTAGRAM | YOUTUBE | ÉCOUTEZ MAKE ME FEEL ALIVE

580FRNK 

Le Palace Wang Dystopia continue de faire du bruit, mettant sous les projecteurs un nouveau venu de ce rap jeu ! Après deux singles à nous cracher des bars imagées sur un flow et un ton décalé, le jeune MC se faisant appeler 580FRNK dévoilait le 9 juillet dernier son tout premier EP en carrière, 3118. Et quand on connaît le Palace, on ne s'étonne pas de les voir œuvrer en meute. 580FRNK nos offre ainsi 4 titres sur lesquels on peut retrouver les collaborations de Boots, Raph Baker, Le Malin & Who's Lara?. 

D’une certaine manière, c’est ce genre de projet où l’artiste ne met aucune entrave à sa créativité et qu’il flirte avec l’expérimental, et qui nous fait réaliser que le rap se porte bien. En brisant toutes les barrières ces 15 dernières années au Québec, comme le 83 en 2002 (fais tes recherches !), la poésie urbaine s’est taillé une place de choix dans nos oreilles.          

580FRNK est de cette génération qui se doit de repousser à son tour les limites et, traduisant à merveille ce processus sur 3118, il s’est approprié un son et une voix qui lui sont propres. 

FACEBOOK | INSTAGRAM | YOUTUBE | ÉCOUTEZ 3118

ORKSOL 

On poursuit les découvertes musicales avec le producteur multi-instrumentiste Orksol. De la contraction d’orchestre solitaire, il se définit comme : « un DJ qui, à la place de mixer des sons, mixe ses propres boucles en direct ». Produisant des œuvres en constant mouvement, Orksol, de son vrai nom Benoit Buchheit, nous entraine dans un univers éclaté où les disciplines artistiques s’harmonisent au son des divers instruments présents sur la composition.  

Au mois de mai dernier, l’artiste dévoilait un premier EP éponyme regroupant 4 titres originaux. D’inspirations diverses, Benoit n'hésite-pas à redonner ses lettres de noblesse au saxophone glamour des années 80, sur fond rythmé d’Hip Hop Acid-Jazz garni d’un rock porté par de puissants riffs de guitare électrique. 

Orksol s’adonne donc à propulser des textes récités sur ses loops. Son œuvre prend en effet toute son ampleur quand elle est accompagnée d’envolées lyriques. Ça groove ? C'est rock ? C'est jazz ? En tous cas c'est sombre, mélancolique & choquant.  

SITE WEB | FACEBOOK | YOUTUBE | ÉCOUTEZ ORKSOL

BÉLI

Mais c’est qu’elle déplace de l’air la BÉLI! Forte de toute l’expérience d’un premier passage au FICG (Festival international de la chanson de Granby) en 2020, elle a été retenue parmi les 30 participants.es préliminaires de Star Académie 2020. Véritable marathonienne, elle garde le rythme cet été en dévoilant un premier single en carrière, le 11 juin dernier, intitulé « À vos marques ». Hymne à la joie et à l’amitié, nul ne peut nier avoir eu un sourire en écoutant le clip qui accompagne la chanson. 

Et c’est qu’elle est créative la BÉLI!  Rappeuse au flow hétéroclite, elle surf entre la soul et le Rn’B sur des productions jazz / synthwave à saveur lo-fi. Il n’est donc pas étonnant de la revoir parmi les demi-finalistes de la 53e édition du FICG qui performeront du 17 au 20 août prochain au Palace de Granby et en direct sur la webosphère ! 

Gare à celui qui dit que les femmes ne peuvent pas rapper! Cette héritière de la poésie rythmée se démarque par la maîtrise des progressions mélodiques avec lesquelles elle nous « spit » un message de « love ». 

FACEBOOK | INSTAGRAM | YOUTUBE | ÉCOUTEZ À VOS MARQUES

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire