Nouveautés d'artistes d'ici - Semaine du 8 mars 2021

MARIE-LUCE BÉLAND

Faisant un retour en force dans la scène musicale montréalaise, Marie-Luce Béland nous offre son nouvel extrait Roméo, qui présente une mélodie à saveur pop entraînante qui rappelle certainement le genre de Christine and the Queens. Marie-Luce Béland nous annonce d’ailleurs un vidéoclip à venir dans les prochaines semaines, ainsi qu’un album complet qu’on peut espérer au courant de l’année. En attendant de pouvoir remonter sur les planches, on vous invite à danser sur le rythme de Roméo maintenant disponible sur toutes les plateformes numériques.  

FACEBOOK | INSTAGRAM | ÉCOUTEZ ROMÉO 

LOST ARROWS

La formation Lost Arrows, composée de Philippe da Silva et Jolyane Lemay, possède un son bien à elle. Iels produisent une musique aux sonorités pop/ indie folk, agrémentée de délicieuses harmonies vocales. En cette fin d’hiver, le groupe nous annonce la sortie de leur tout premier album The Way To Your Heart, le 12 mars prochain, En attendant, n’hésitez pas à aller découvrir leur musique qui transporte et qui fait rêver, en écoutant leurs nombreux singles de 2020.  

FACEBOOK | INSTAGRAMÉCOUTEZ LOST ARROWS 

IZABELLE

Izabelle n’a plus besoin d’introduction. Sa personnalité haute en couleur, sa voix sublime et sa présence monstre font de ses performances des expériences explosives. Son tout dernier album, Version 2.0, a connu un grand succès: la chanson Self-talk session v.f. vient d’entrer dans le top 100 radio BDS à la position #95 en plus de jouer sur tout le réseau Rouge FM au Québec depuis novembre 2020. Au total, la chanson est jouée dans plus de 44 stations radio à travers le Québec, le Nouveau-Brunswick et l’Ontario. Le Sanctuaire vous invite à vous trémousser sur la musique fortifiante de Izabelle. 

FACEBOOK | INSTAGRAM | YOUTUBE | ÉCOUTEZ VERSION 2.0. 

ECHOBOY ET PARKAONE

EchoBoy et ParkaOne nous livrent un deuxième single collaboratif. La chanson Trafic 66 témoigne du désir de sortir d'une paralysie et des défis que cela entraîne. Les deux artistes peignent un univers brumeux et introspectif en prenant conscience de leur état de sur-place. Comme on célèbre bientôt un an de pandémie et de confinement, la chanson reflète un sentiment ressenti collectivement par la population. D’un parfait équilibre entre le rap et la pop, Trafic 66 démontre une volonté de mélanger librement ces deux styles musicaux tout en respectant l’essence respective de EchoBoy et ParkaOne.   

ECHOBOY: FACEBOOK | INSTAGRAM | ÉCOUTEZ TRAFFIC 66 
PARKAONE: FACEBOOK | INSTAGRAM

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire